• Mab

Mauvaise éducation, censure et peau de banane

Il y a peu de temps, une modeste troupe de 8 de mes Ladies a été délicatement accrochée à un mur pour une exposition. Dans l'après-midi, elle fut prestement décrochée et rangée en attendant que je vienne récupérer ces demoiselles.

Hormis le fait que je signe là l'exposition la plus courte de ma (petite) carrière, la raison de cette exclusion m'a laissée tour à tour hilare, pantoise, et pensive.


La personne qui a exigé le décrochage -personne que je ne connais ni de la dent ni des lèvres, dont j'ignore le blaze, qui ne s'est jamais manifestée directement- a avancé l'argument ultime : ces représentations salissent la Femme.

Ben voyons.

Je dégrade l'image de la Femme avec mes taquines compositions, nan mais faut pas déconner... Je m'insulte moi-même, tant qu'on y est ?

Quand le discernement fait défaut, la censure s'impose sans se demander si c'est de l'art ou du cochon.


Lorsqu'on y pense, se fringuer avec une peau de banane, jouer au tennis avec des tomates cerises et bronzer à poil sur une pastèque, quel outrage pour la féminité, le féminisme et toutes les féminitudes ! Les vaillantes Simones -Veil, de Beauvoir, Duras...- doivent faire la toupie dans leurs tombes.

Ma prochaine Lady s'appellera Simone, elle fera chanter à un choeur de pop-corns "Une sorcière comme les autres", d'Anne Sylvestre. Simone Pop Corn.

Et je rebaptiserai Miss Mousse "Le Mépris" ;)



123 vues

2020 by Mab Carratier

47270 Puymirol - France